Comment restaurer un fichier effacé sous Debian

Tout le monde a déjà été confronté à une suppression accidentelle de fichier sur son ordinateur. Généralement, rien de dramatique, il suffit de fouiller dans sa corbeille et de restaurer le fichier.

Alias rm ( guérir… )

Sous Linux, la commande rm est une commande de suppression irréversible.
Afin de minimiser le risque d’effacement de fichier involontaire, nous allons forcer le prompt du système à confirmer toute suppression.
Pour cela, nous allons réécrire l’alias de la commande rm avec l’argument -i :

Désormais, la commande rm est automatiquement substituée par rm -i et ainsi, une confirmation vous sera demandé à chaque utilisation de cette commande.


Foremost ( … prévenir )

Si malgré la demande de confirmation, vous supprimez accidentellement un fichier, l’outil Foremost peut vous sauver :

Imaginons que vous supprimiez le fichier /boot/images/fichier_effacé.jpg, il vous suffira de lancer cette commande:

L’outil Foremost cherchera alors les fichiers de type jpg effacés sur la partition /dev/sda1 correspondant au dossier /boot/images où se situait le fichier effacé pour le restaurer dans le dossier /home/dossier/restauration.

Dans l’exemple, nous imaginons que le répertoire /boot est sur la partition /dev/sda1 et le répertoire /home est sur la partition /dev/sda2.
Il est en effet important de restaurer le fichier dans une partition cible différente de la partition d’origine du fichier afin d’éviter de prendre le risque d’écrire sur des secteurs disques préalablement utilisés par le fichier à restaurer.

En utilisant Foremost, il est important de noter que :
– cet outil n’offre pas de garantie de résultat et la procédure ne permettra pas toujours de restaurer vos fichiers,
– vous devez arrêter toute autre activité avant de lancer cette procédure afin d’éviter de solliciter votre disque dur durant la restauration.

La notion à retenir avant tout est de rester vigilent lorsque vous utilisez la commande rm.