Vote

Le tutoriel suivant permet de comprendre et gérer les droits des fichiers de votre système sous Linux.

Introduction

Commençons par afficher un dossier afin de visualiser les éléments que les deux commandes chmod et chown permettent de modifier :

La première colonne nous indique si nous visualisons un fichier (-), un lien (l) ou un dossier (d) ainsi que leurs droits (drwxr-xr-x+).
Les colonnes suivantes nous indique le propriétaire, le groupe, la taille, la date de modification et le nom.


chmod

La commande chmod permet de modifier les droits d’un fichier/dossier.
Les droits se modifie soit en octal soit de façon individuelle.
En octal, la commande chmod est suivi de 3 chiffres soit le 1er pour le propriétaire, le second pour le groupe et le dernier pour les autres utilisateurs selon la règle suivante :

  • 0 : – – – (aucun droit)
  • 1 : – – x (exécution)
  • 2 : – w – (écriture)
  • 3 : – w x (écriture et exécution)
  • 4 : r – – (lecture seule)
  • 5 : r – x (lecture et exécution)
  • 6 : r w – (lecture et écriture)
  • 7 : r w x (lecture, écriture et exécution)

 

En individuel, on indique l’entité concernée User (u), Group (g), Other (o) ou Tous (a) et l’action d’ajout (+) ou de suppression (-) de droit.

Argument permettant d’appliquer la modification au dossier en mode récursif.

Un générateur de permissions chmod est disponible en fin de tutoriel.


chown / chgrp

La commande chown permet de modifier le propriétaire du fichier/dossier.
Seul le propriétaire et l’utilisateur root peuvent modifié les droits d’un fichier/dossier.
Il est également possible de modifier le propriétaire et le groupe simultanément.
La commande chgrp permet de modifier le groupe du fichier/dossier.

Argument permettant d’appliquer la modification au dossier en mode récursif.


Générateur

Afin de modifier vos permissions plus rapidement, vous pouvez utiliser le générateur suivant :


Catégories : SystèmeTutoriaux

JN Community

Les Ressources, en particulier les tutoriaux, présupposent que l’Utilisateur qui décide de les mettre en œuvre dispose des connaissances, des compétences et de l’expérience nécessaire pour cette mise en œuvre. L’Utilisateur disposant d’une connaissance, compétence et/ou expérience limitée ou insuffisante doit absolument s’abstenir de mettre en œuvre les Ressources par lui-même.
Jaguar Network décline toute responsabilité quant aux conséquences dommageables de la mise en œuvre des Ressources, notamment sur les infrastructures informatiques de l’Utilisateur, de ses commettants ou préposés ou de tout tiers.
Il est précisé en tant que de besoin que toute intervention de Jaguar Network visant à réparer les dommages causés par la mise en œuvre des Ressources par un Utilisateur ne disposant pas des connaissances, compétences et/ou expériences suffisantes sera facturée et fera l’objet d’un devis préalable et d’un bon de commande aux conditions des contrats Jaguar Network en vigueur.

Articles similaires

Système

Les redirections sous Nginx

Vote En utilisant Nginx, vous pouvez avoir besoin de mettre en place des redirections. Ce tutoriel va vous guider sur la mise en place de ces redirections en configurant vos vhosts. Articles similaires

Sécurité

Protéger un fichier ou répertoire de la suppression sous Linux

En tant qu’administrateur, il peut être utile d’empêcher un fichier ou un répertoire d’être supprimé de votre système. Articles similaires

Système

Attribuer des droits root à un utilisateur (sudo) sous Linux

Il peut nécessaire pour diverses raisons d’attribuer temporairement ou non des droits root à un utilisateur, ce tutoriel explique ce principe. Articles similaires