L’IoT est présenté de longue date par les analyses comme catalyseur de la 4è révolution industrielle. Malheureusement, malgré les promesses formulées, les analyses et les prédictions, le secteur peine à se saisir concrètement de ces technologies de l’internet des objets. Comment rapidement changer la donne ?

Un nouveau rapport trimestriel publié par l’institut IDC prévoit que les dépenses mondiales en solutions connectées et services dédiés à l’Internet of Things devraient progresser de 15,4% en 2019 par rapport à 2018. Ce même document prévoit une croissance annuelle du secteur « à deux chiffres » d’ici 2022 et confirme l’appétence des utilisateurs pour de nouveaux usages. Cette nouvelle étude souligne, au-delà de constituer un gisement de croissance économique pour de nombreuses entreprises, que l’IoT est une révolution technologique majeure et durable. Pourtant, la réalité du terrain est très différente. Que ce soient les experts, les observateurs ou les spécialistes, tous s’accordent sur le potentiel des objets connectés, mais l’offre reste encore difficilement lisible et les acteurs de l’écosystème fragmentés.

Faire de l’usage la notion reine de l’Internet des Objets

La principale barrière à l’explosion de l’IoT, c’est la multiplication des offres et protocoles suscitant des freins immédiats à l’adoption. Entre les capteurs divers, les télécoms et les plateformes, les solutions sont si disparates qu’il est particulièrement complexe, y compris pour des observateurs avisés, de se projeter dans un environnement adapté à ses besoins métiers. Ce qu’attendent les utilisateurs, c’est une offre simple et lisible. Une réalité qui vaut tout autant pour le marché B2B que pour le grand public. La réelle disruption de l’IoT, c’est la place centrale qu’occupe la notion d’usage, reléguant au second plan l’ensemble des technologies utilisées. Les problématiques adressables par les gammes d’objets connectés sont le plus souvent connues au cœur des entreprises, il convient de mobiliser toutes les parties prenantes pour faire émerger les projets les plus créateurs de valeur ajoutée. L’utilisation prend donc le pas sur les détails techniques remettant les collaborateurs pleinement au centre du dispositif.

Des usages connectés éprouvés

Fidèle à nos principes, nous considérons que les nouvelles pratiques dans un marché non mature doivent prioritairement être développées en interne. Après un rapide inventaire de nos postes de dépense couplés aux exigences réglementaires et besoins utilisateurs, nous avons construit le programme « One Jaguar » afin de faire de l’IoT un chantier partagé par tous les métiers de l’entreprise.

Depuis 2007, que ce soit pour nos datacenters, bâtiments tertiaires, flotte automobile, sécurité ou serveurs informatiques, nous avons développé une offre complète de capteurs, réseaux et applications permettant de disposer en temps réel de toutes les informations essentielles.

Ces données deviennent un véritable actif pour l’entreprise permettant de générer d’importantes sources d’économies pour soutenir nos forts besoins en investissement. Acteur incontournable du cloud souverain, celui-ci devient les fondations permettant d’y loger les « datas » reçues en toute confidentialité ou les secrets industriels les plus importants.

Depuis 2017, l’intégralité de ce savoir faire est commercialisé dans les secteurs de l’industrie 4.0. Celui-ci peut s’appuyer sur le vaste élan de la maintenance prédictive, de la smart city avec ses promesses d’environnements plus sûrs, mais aussi plus écoresponsables, ou encore des métiers de la logistique et du retail.
L’IoT est aujourd’hui au centre de toutes les préoccupations.

Créer les conditions favorables à l’innovation

La connaissance des processus métiers est logée dans les esprits des plus anciens, aussi il est important d’aborder en entreprise les enjeux liés à l’IoT par une alliance forte entre les expertises et la DSI.

La collecte, le stockage, le traitement et l’affichage de tableaux de bord décisionnels permettent d’optimiser décisions et délais. L’innovation n’est pas toujours technologique, en effet les éléments utilisés pour déployer une politique IoT sont aujourd’hui à maturité. Que ce soit le protocole Lora ou Sigfox, les dizaines de milliers de capteurs connectés ou encore les plateformes de collecte, ce qu’il convient de mobiliser c’est une collaboration forte entre toutes les parties.

La réglementation autour de la vie privée aujourd’hui (RGPD) et demain pour toutes les données (ePrivacy) impose un cadre très précis au sujet de l’hébergement de ces données.
Avec  la Data Value Suite de Jaguar Network, nous référençons en un point unique tous les composants nécessaires à la constitution d’une réponse efficace et sécurisée à tous les enjeux de transformation.

Ces outils de travail ou « succès rapides » ont aujourd’hui une portée importante et permettent de mobiliser de nouvelles énergies autour de projets industriels et commerciaux en recherche d’un second souffle. La nécessaire flexibilité du travail et la mutation rapide des modèles économiques imposent une mise à disposition plus rapide de l’information et une capacité à décider devenue immédiate. L’IoT reste à ce jour, le meilleur allié et contributeur de ce que certains qualifient être une nouvelle révolution industrielle.

Kevin POLIZZI, Directeur Général Fondateur de Jaguar Network.